Demande de protection internationale en Espagne : comment les citoyens vénézuéliens peuvent-ils demander une régularisation?


Demande de protection internationale en Espagne : comment les citoyens vénézuéliens peuvent-ils demander une régularisation?

Les citoyens vénézuéliens peuvent demander une protection internationale pour des raisons humanitaires.

Nous vous informons sur le processus de régularisation des citoyens vénézuéliens qui demandent une protection internationale pour des raisons humanitaires en Espagne.


1. Protection internationale pour des raisons humanitaires


Les Vénézuéliens bénéficient d’une procédure spéciale et beaucoup plus avantageuse lorsqu’ils demandent une protection internationale pour des raisons humanitaires.

Suite à une recommandation du HCR (Agence des Nations Unies pour les réfugiés), de nombreux pays ont accepté que les personnes de nationalité vénézuélienne bénéficient d’une protection internationale en raison de la crise que traverse le pays. 

Depuis lors, l’État espagnol a donné la priorité aux ressortissants vénézuéliens pour demander une protection internationale.


2. Comment les citoyens vénézuéliens peuvent-ils demander une protection internationale?


La première chose à faire est de demander un rendez-vous, non pas pour demander un séjour mais pour obtenir un premier rendez-vous afin de demander un rendez-vous pour la protection internationale. Ce premier rendez-vous est demandé par le biais de l’adresse électronique prévue à cet effet dans chaque province. Normalement, ce sont les bureaux centraux du commissariat qui gèrent cela.

Lors de ce premier rendez-vous, vous devez présenter votre passeport et une copie de celui-ci, le feuillet portant le cachet d’entrée ou de sortie du Venezuela, ainsi qu’une photographie de la personne concernée. 

Ce premier rendez-vous a pour but de présenter une déclaration de l’intérêt manifesté afin de demander une protection internationale. Mais elle n’est pas accordée directement à ce moment-là. Ce premier rendez-vous nous permet d’obtenir un récépissé de demande, de sorte que le citoyen vénézuélien ne sera plus en situation irrégulière.

Demande de protection internationale en Espagne : comment les citoyens vénézuéliens peuvent-ils demander une régularisation?

3. Combien de temps faut-il pour que la protection soit accordée?


Comme l’explique Antonio Villena dans la vidéo, le deuxième rendez-vous pour qu’un citoyen vénézuélien puisse demander une protection internationale en Espagne varie en fonction de la période de l’année, mais cela prend généralement quelques mois.

Lors de ce deuxième rendez-vous, les autorités prendront une déclaration du citoyen vénézuélien et lui demanderont pourquoi il demande une protection internationale. Ils peuvent également lui demander comment il est arrivé en Espagne.


4. La question clé à poser pour la protection internationale


Cette réponse est très importante, car selon les accords, le premier pays dans lequel un citoyen vénézuélien arrive après avoir quitté le Venezuela est le pays qui doit lui fournir une protection internationale.

Par exemple, si une personne quitte le Venezuela via la Colombie ou le Pérou, elle ne pourra pas demander une protection en Espagne.


5. Que faut-il pour le deuxième rendez-vous?


Vous devez apporter une photo et le reçu du premier rendez-vous où vous avez déclaré que vous demandiez une protection internationale.

À ce stade, les empreintes digitales sont relevées et un numéro NIE et un numéro de dossier vous sont attribués.

C’est à partir de ce moment que commencent les échéances, ce qu’on appelle la « carte blanche ». 


6. La carte blanche


Cette carte blanche comporte une photographie, le numéro NIE et le numéro de dossier. 

Six mois après avoir reçu la carte blanche, la personne peut travailler. Après neuf mois (deux de plus depuis qu’il a pu travailler), il devra le renouveler. 

L’avantage pour les ressortissants vénézuéliens est que, pendant la période de neuf mois précédant le renouvellement, les autorités espagnoles accordent généralement un permis de séjour pour la protection internationale. Si ce n’est pas dans ces neuf mois, elle sera accordée lors du deuxième renouvellement.

Après un an, vous pourrez demander votre propre résidence si vous travaillez ou si vous avez des moyens financiers suffisants, ce qui présente de nombreux avantages.

Pour nous contacter: lien

Pour afficher la page en anglais, espagnole ou arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *