Avantages d’avoir un enfant né en Espagne


Une personne née en Espagne peut demander la résidence et l’obtenir en un an.

Avoir un enfant en Espagne présente de nombreux avantages pour le demandeur et les membres de sa famille. Nous vous en présentons tous les avantages ci-dessous.


1. Avoir un enfant en Espagne 


Avoir un enfant né en Espagne présente des avantages nombreux et variés pour les parents,

L’une d’elles est que, après un an de résidence, l’enfant né en Espagne a le droit à la nationalité espagnole. Cela apporte de nombreux avantages, non seulement pour l’enfant, mais aussi pour les parents.


2. Avantages juridiques 


Le fait d’avoir un enfant espagnol permet aux autres membres de la famille de demander un séjour de 5 ans dans l’UE en tant que membre de la famille d’un citoyen de l’UE.

Un autre avantage est que même si l’un des parents se trouve dans le pays d’origine, une fois que l’enfant a obtenu la nationalité, il peut demander un visa en tant que membre de la famille d’un citoyen de l’UE, ce qui n’est soumis à aucun type de restriction. En d’autres termes, le consulat n’a pas la capacité d’en décider autrement ou d’y mettre des obstacles.

La naissance d’un enfant en Espagne était autrefois une procédure assez longue et complexe, qui pouvait même prendre plusieurs années. Mais récemment, la procédure d’obtention de la nationalité a été modifiée, la raccourcissant dans la plupart des cas à quelques mois seulement.

Autre avantage : les parents qui demandent la résidence en tant que membre de la famille d’un citoyen de l’UE n’ont pas à prouver leurs ressources financières, mais ils doivent seulement prouver qu’ils sont les parents d’un citoyen espagnol, ce qui est un énorme avantage.

En outre, la résidence que les parents obtiennent pour avoir un enfant espagnol leur donne la possibilité de travailler ou non sur le territoire.

Les personnes qui sont les parents de citoyens de l’UE peuvent également obtenir un permis de séjour de cinq ans.


3. Un an pour demander la résidence 


La partie bureaucratique a été réduite, de sorte que l’on suppose que, dans quelques mois, le mineur non européen, né en Espagne après un an de résidence, pourra obtenir la nationalité espagnole de manière plus simple et plus rapide.

Lorsque nous disons qu’il/elle doit avoir une année de résidence, cette année de résidence ne doit pas être obligatoirement immédiate. 


4. Cas réels 


Notre cabinet a aidé à traiter le cas d’une personne née à Melilla, qui, à l’âge de 40 ans, a obtenu sa résidence. Après un an, il a demandé sa nationalité.

C’est-à-dire qu’il ne s’agit pas de naître et d’avoir la résidence. Il s’agit de naître et d’avoir la résidence tout au long de la vie de la personne. Il n’est pas nécessaire que ça se fasse immédiatement.

Pour nous contacter: lien

Pour afficher la page en anglais, espagnole ou arabe.